La vasectomie, la solution ECO-ULTIME

Si je vous disais qu’il existe une solution pour éviter l’ingestion d’hormones de synthèses durant de nombreuses décennies. Une solution pour éviter l’utilisation de produit jetable issu de produit pétrolier. Tout en étant sûr d’éviter l’accident d’un enfant non désiré. Une solution simple : la vasectomie.

En France,comme dans beaucoup de pays, la responsabilité de la méthode contraceptive, revient par habitude à la femme. Les méthodes utilisées sont essentiellement hormonales. La pilule est utilisée par 55% des femmes, (70% chez les moins de 35 ans), et le stérilet arrive en deuxième position avec 26%.

Le préservatif arrive en troisième position. Dont la grande majorité est en plastique (polyuréthane), dérivés du pétrole, ou encore en latex synthétique, auxquels on ajoute des conservateurs, arômes et autres stabilisants chimiques. Cela représente une fabrication annuelle de 27 milliards (27 000 000 000) d’unités au niveau mondial

Et dans un monde où la cause numéro un, de TOUS les maux écologiques de notre planète, est la surpopulation, la vasectomie est une solution qui doit être considérée. La contraception féminine peu protéger de ne pas avoir d’enfant trop tôt, la vasectomie, protège de ne pas avoir d’enfants plus tard.

Messieurs, il est temps de se rendre compte que la conception, comme la contraception, DOIT être partagée autant que possible entre la femme et l’homme. Car même pour ce qui est de la stérilisation définitive, les français laissent la responsabilité aux françaises. Seulement 0.8% des hommes français ont subit une vasectomie, contre 5 fois plus de femmes avec une ligature des trompes.

Mes raisons

Pour ma part, elles étaient multiples. En plus des raisons précisées ci dessus, j’ai 37 ans et 2 magnifiques filles, de 6 et 8 ans. Les activités que l’on partage sont de plus en plus intéressantes. Aucune envie de retourner dans les couches, les nuits blanches, les biberons, les siestes….

Nous avons donc décidé avec ma compagne de ne pas avoir de troisième enfant.

Voila 15 ans qu’elle alterne les différentes solutions de contraception, avec tous les effets secondaires que cela peut entraîner. Je souhaite aussi, en même temps, lui permettre d’arrêter tout ça. Prendre le relais contraceptif.

La procédure

La démarche commence par un rendez-vous chez un urologue (forcément sur prescription de votre médecin généraliste). Et la consultation débute par un entretien pour comprendre vos motivations.

Mon âge, ma situation… Je suis “standard” par rapport à ma demande. Un rapide examen de l’appareil génital. Un peu inhabituel pour moi, mais ma femme me fait remarquer que ce n’est pas grand chose si on compare à leur visite toute leur vie chez le gynécologue. Bilan : pas de contre-indication.

Les frais médicaux sont pris en charge, seul le dépassement d’honoraires du chirurgien est à la charge du patient. Pour ma part 150€.

Suite à cette consultation un délai de 4 mois de réflexion est obligatoire avant l’opération.

Qu’est ce que la vasectomie implique :

La vasectomie doit être considérée comme une méthode de contraception définitive. Bien qu’une tentative de réparation soit possible, le taux de grossesse chez les partenaires d’hommes ayant subi cette réparation est faible.

La stérilisation ne doit donc pas être considérée comme une méthode réversible.

Une autoconservation du sperme peut être réalisée préalablement à l’intervention. Il s’agit d’une pratique différente du don du sperme et qui peut être réalisée dans tout laboratoire agrée pour la conservation du sperme (type CECOS : Centres d’Etudes et de Conservation des Œufs et du Sperme). Ce sperme ne pourra être utilisé que par le donneur. Après un don, des paillettes sont conservées pour une éventuelle fécondation in vitro. L’agence de conservation contacte le donneur chaque année pour savoir si elle conserve le don. Le coût de la conservation tourne autour de 50€/an.

En quoi consiste l’opération :

La vasectomie n’est pas une castration, car elle n’implique ni ‘l’ablation, ni la destruction des testicules.

DONC PAS COMME CA :

Ceci n’est pas une vasectomie 

Il n’y a donc, en principe aucune modification de l’activité hormonale et du comportement sexuel.

L’opération consiste en la ligature du canal déférent, qui est le canal qui amène les spermatozoïdes dans le liquide séminal. Les spermatozoïdes ne représentent qu’un pourcentage faible dans le sperme, il n’y aura donc quasiment pas de différence au moment de l’éjaculation.

Le jour de l’opération

Et enfin le jour J…

La veille, prévoyez un rasage intime jusqu’à mi cuisse, et le jour même une douche à la bétadine.

L’opération se fait en ambulatoire. Je ne sais pas s’il y a vraiment le choix, mais de mon côté j’ai préféré faire l’anesthésie générale…

La chirurgie est très rapide, car simplement 1h après j’étais de retour en salle de réveil. L’intervention consiste à une incision d’1 cm de chaque côté des testicules pour atteindre le canal déférent. Chaque canal est lié et un morceau de celui-ci en général adressé pour analyse microscopique. La peau est ensuite refermée avec 2 points résorbable au bout de quelques semaines. Pour voir le résultat, clique ici.

Et la sortie se fait dans l’après midi.

ll n’y a qu’une très faible douleur au niveau des points. Et il est possible de retourner travailler dès le lendemain, si votre travail n’est pas physique. Pour cette période, je vous conseille le slip, ou le caleçon serré… La liberté fait parfois souffrir.

Les préconisations sont abstinence sportive pendant 1 semaine, que ce soit sur stade, ou en chambre.

Et par la suite :

La stérilité ne suit pas immédiatement l’opération. La fécondité persiste tant qu’il reste des spermatozoïdes dans le liquide spermatique. il faut donc utiliser une autre méthode contraceptive pendant les rapports pendant environ 12 semaines (plus ou moins suivant la libido de chacun ). Jusqu’à ce qu’un spermogramme confirme l’absence de spermatozoïdes vivants dans le liquide spermatique.

Et enfin, c’est fini… Ou c’est le début… Le début de la sexualité sans contraception. Mais attention, la vasectomie ne protège que d’une seule MST : la grossesse. En prévention de toutes les autres, s’il y a un risque, on garde les mêmes slogans “Sortez couverts

Ce sont les hommes qui doivent prendre des contraceptifs et pas les femmes, il est plus logiques de décharger une arme que de tirer dans un gilet pare-balles.

Anonyme

Partagez l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    46
    Partages
  • 46
  •  
  •  
  •  

One Comment on “La vasectomie, la solution ECO-ULTIME

  1. Pour cause de bug du serveur, j’ai refais une publication de cet article.
    Mais c’est le même article que celui publié le 1er Décembre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous êtes libre de recevoir gratuitement le livre "Les gestes ECO & ECO"